Spie batignolles : Installation des systèmes de contrôle automatique de billets SNCF en gare de Paris St-Lazare

 

 

Fin septembre, Valérie PECRESSE, Présidente de la Région Ile-de-France, a inauguré les nouveaux prototypes de Contrôle Automatique de Billets (CAB) qui seront prochainement installés par les équipes de Spie batignolles énergie, entité du groupe de construction Spie batignolles.

Ils viennent compléter ceux déjà positionnés en début d’année, devant les quais d’accès aux voies des Intercités.

Il ne sera désormais plus possible d’accéder aux quais Transilien et RER de la Gare Saint-Lazare à Paris sans tickets !

Ce projet s’inscrit dans le programme de travaux lancé depuis mi-mai 2018 en Gare de Paris Saint-Lazare et ses extérieurs, comprenant plusieurs lots techniques.

114 systèmes de contrôle automatique de billet (CAB)

SNCF Mobilité, maître d’ouvrage, a confié à Spie batignolles énergie, agissant en qualité de mandataire d’un groupement, un ensemble de travaux en Tous Corps d’Etats (TCE).

Lancement des travaux d’installation de systèmes de contrôle automatique de billets SNCF en Gare de Paris Saint-Lazare.

Cette opération comprend plusieurs lots répartis entre Spie batignolles énergie, CF Paris et TP Goulard, co-traitants. Ils concernent les travaux suivants :
– Installation de systèmes de contrôle automatique de billets
– Modernisation d’un nouvel accès avenue de Rome
– Création d’un abri avec borne à vélo à proximité de l’accès depuis la rue de Rome
– Modernisation des plots 1 & 2 et déplacement de la billetterie

Débutés depuis mai 2018, ces travaux vont aujourd’hui s’intensifier avec des CAB.

Au total, ce sont 114 CAB qui seront implantés devant les différents accès menant aux plateformes des Tranciliens et RER de la Gare Paris Saint-Lazare, à 3 niveaux :
o Devant les quais transversaux
o Dans les passages souterrains
o Depuis la rue de Rome

5 lots ont été attribués à Spie batignolles énergie parmi lesquels l’installation de chantier, les travaux de démolition, de dépose et de curage de l’existant, les aménagements en second oeuvre et les travaux électriques CFO / CFA et de SSI. Les autres lots (charpente, couverture, …) ont été répartis entre les deux co-traitants.

L’ensemble de l’opération a été mené en maquette BIM, avec des données partagées entre la MOE et Spie batignolles énergie.

La majorité des travaux est réalisée de nuit afin de ne pas perturber le flux important de voyageurs, fréquentant la seconde gare d’Europe en termes d’affluence.

 

FICHE D’IDENTITE DE L’OPERATION

Maître d’ouvrage : SNCF Mobilité
Maître d’oeuvre : AREP
B.E.T : ALPES Contrôle
Groupement : Spie batignolles énergie (mandataire) et sous-traitants.
Démarrage du chantier : mi-mai 2018
Livraison : mai/juin 2019
Durée des travaux : 360 jours calendaires

A PROPOS DE SPIE BATIGNOLLES

Spie batignolles est un acteur majeur dans les métiers du bâtiment des infrastructures et des services. Il opère sur 6 grands domaines d’expertise : l’immobilier ; la construction ; le génie civil et les fondations ; l’énergie ; les travaux publics ; les concessions.
Maîtrisant un large éventail d’expertises techniques, Spie batignolles a notamment comme références de grands projets de construction comme la rénovation de la Maison de la Radio, le centre de recherche EDF, ITER, le palais des congrès du Havre, les travaux sur les autoroutes A10, A9, A466, l’institut MGEN de La Verrière, des projets liés au Grand Paris ou à la liaison ferroviaire Lyon-Turin, le TGI de Strasbourg…
Le groupe réalise également des interventions de proximité, en entretien et en maintenance sur l’ensemble du territoire national via un réseau d’agences dédiées.
Spie batignolles se positionne sur ses marchés en leader de la « relation client » et développe une politique d’offres commerciales unique dans la construction.
Spie batignolles compte quelque 7000 collaborateurs. Le groupe se déploie sur 140 implantations en France et 9 à l’international, notamment au Moyen–Orient et en Afrique. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 Milliards d’euros en 2017.
Spie batignolles s’est donné les moyens de conduire son développement en toute indépendance. Depuis septembre 2003, le groupe est contrôlé majoritairement par ses dirigeants et salariés.