Sto participe à l’appel à projets « Embellir Paris » en fournissant, dans le cadre d’une opération de mécénat, les produits nécessaires à la réalisation d’une fresque sur un long mur du boulevard Raspail (6e).

Au coeur du 6e arrondissement de Paris se déploie depuis fin 2019 une longue fresque colorée sur un mur du boulevard Raspail. OEuvre de l’architecte plasticien Aldric Beckmann, c’est l’un des vingt projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets “Embellir Paris” lancé en novembre 2018 par la Ville de Paris.

L’art dans la ville

« Paris rayonne dans le monde entier grâce à son patrimoine exceptionnel mais certains lieux restent délaissés ou insuffisamment mis en valeur, regrette Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris chargé de l’urbanisme. L’espace public a besoin d’être revisité, , revu, transcendé, réinventé. Pour cela on a besoin des artistes. »

De ce constat est né fin 2018 l’appel à projets “Embellir Paris” qui invitait les artistes, collectifs, étudiants des écoles d’art, associations, designers et architectes français et internationaux à rénover, transformer et embellir vingt sites de la capitale identifiés avec l’aide des mairies d’arrondissement : des murs, des sols, des porches ou des surfaces hybrides. « Nous avions expérimenté ce type d’appel à projets en 2014 avec « Réinventer Paris » pour faire émerger des projets urbains innovants. Cette fois il s’agit d’introduire de l’art dans l’espace public », note l’élu.

Près de sept cents dossiers ont été déposés et départagés par vingt jurys composés d’élus, de citoyens et d’experts de l’art, de l’urbanisme, de l’architecture et du paysage. Les vingt projets sélectionnés ont été réalisés au cours du deuxième semestre 2019.

Réinterpréter le paysage

Le site proposé dans le 6e arrondissement est un grand mur d’enceinte qui ferme, sur le boulevard Raspail, un îlot occupé essentiellement par des bâtiments universitaires. A l’angle de la rue Notre-Dame des Champs, un mur pignon surplombant un magasin d’antiquités complète le support à embellir. Une partie du mur aveugle sur le boulevard Raspail est recouvert d’une vigne vierge, faisant écho aux beaux arbres plantés sur le terre-plein central ou dépassant derrière le mur d’enceinte. Le site s’inscrit dans un quartier à l’architecture haussmannienne qui accueille de nombreuses universités et des établissements culturels.
Ce lieu, l’architecte Aldric Beckmann le connaît bien. Il habite dans le quartier et passe fréquemment le long de ce mur. C’est donc tout naturellement qu’il choisit ce site lorsqu’il répond à l’appel à projets.

Il conçoit une fresque en panneaux de verre émaillés composée selon une gamme colorée inspirée des éléments paysagers présents autour du site.
A partir d’une série de photos du boulevard Raspail pixélisées, l’architecte plasticien décompose le paysage en différentes gammes d’éléments géométriques colorés où l’on reconnaît le bleu du ciel, le blanc des nuages, le vert des arbres ou le beige des immeubles. « Le résultat est une fresque abstraite qui, via une trame géométrique définie, donne a  voir depuis le boulevard Raspail une réinterprétation paysagère de l’environnement selon un principe de reflet et de miroitement », expose Aldric Beckmann qui donne à cette fresque composée de triangles colorés le nom de Tangram, en référence au jeu chinois composé de plaques géométriques.

Un projet innovant de mécénat culturel

Dès ses premières réflexions, l’architecte écarte la solution d’une fresque peinte et privilégie l’installation de panneaux de verre émaillé plus pérennes et qui apportent au mur de l’épaisseur : « Cette fresque en verre émaillé suggère le reflet du contexte immédiat du mur avec un traitement dans la lignée des azulejos portugais. »

Mais le coût d’une telle solution est bien plus élevé que celui d’une simple peinture. La Ville de Paris alloue à chaque projet lauréat une subvention de 50 000 euros maximum et incite les artistes à trouver des partenaires pour financer la production de leur oeuvre. Aldric Beckmann s’associe au fonds de dotation Proarti, premier acteur du mécénat culturel et du financement participatif entièrement voué à la création artistique et à la découverte culturelle, qui aide les artistes à diversifier leurs sources de financement.
Ensemble, ils envisagent un partenariat avec un industriel, Sto en l’occurrence, qui produit précisément les panneaux de verre émaillé StoVentec Glass nécessaires à l’oeuvre et leur système d’accrochage.
« Nous accompagnons également les artistes en recherchant des mécènes parmi les entreprises », précise Grégoire Harel, directeur de Proarti. Il convainc Sto de faire un don en matière et en compétence d’une valeur de 100 000 euros. Coproducteur de l’oeuvre en apportant le financement, le fonds de dotation assure le montage juridique du projet qui permet à Sto de défiscaliser cette dépense dans le cadre du mécénat culturel. En passant du chantier à la réalisation artistique, l’industriel s’engage dans une démarche d’intérêt général de soutien à des projets artistiques accessibles à tous dans l’espace public. Sans compter la motivation accrue de ses équipes impliquées dans un projet inhabituel. Quant à Grégoire Harel, il se félicite de ce projet exemplaire qui réunit toutes les facettes du mécénat : le don en nature, en compétence et en financement et qui démontre les avantages du mécénat culturel pour les entreprises, quelle que soit leur activité initiale.

Bardage installé en deux semaines

Les équipes techniques de Sto réalisent l’étude de faisabilité de la fresque, optimisent le calepinage élaboré par l’architecte et coordonnent la production des panneaux préfabriqués avec l’usine Verotec du groupe Sto. Le bardage rapporté StoVentec Glass, a  base de grands panneaux de verre collés sur une plaque en mortier de granulats de verre expansé avec liant époxy, est mis en oeuvre par l’emboîtement de rails agrafes en aluminium, intégrés à l’arrière des panneaux, sur un réseau de rails horizontaux en aluminium fixés directement sur le support.

C’est l’entreprise d’étanchéité et façade Sietech, partenaire de Sto depuis plus de quinze ans et déjà familiarisée avec le produit StoVentec Glass, qui se voit confier l’installation de l’oeuvre. Les panneaux rectangulaires préfabriqués en usine réunissent six triangles de couleurs toujours différentes. Livrés sur le chantier, ils sont mis en oeuvre en deux semaines, du 9 au 21 décembre 2019. « Nous avons respecté scrupuleusement le calepinage établi après un relevé de géomètre précis du support, les panneaux n’étant pas recoupables », précise Julien Huguenin, responsable du secteur façade de Sietech.
Le mur du boulevard Raspail, réalisé en moellons et mortier de plâtre et chaux peint, présente de nombreuses imperfections. Pour assurer la planéité de l’ensemble, les installateurs ont prévu des cales de réglage qui permettent également de ménager une lame d’air ventilée.
Inaugurée le 21 janvier, la fresque fait l’unanimité des partenaires du projet qui ont apprécié de travailler ensemble, chacun apportant à l’équipe ses compétences.».

« Aldric Beckmann, seul lauréat de l’appel à projets « Embellir Paris » à la fois architecte et artiste, nous offre une composition élégante, élaborée et poétique, souligne Jean-Louis Missika. Grâce à sa compréhension de l’espace, le mur devient le miroir de son environnement. »
Quant à l’architecte, il éprouve une grande joie à partager avec un large public l’oeuvre réalisée, « encore plus merveilleuse que le dessin du projet qui n’avait pas la profondeur et la subtilité du matériau. »

Fiche technique

Type d’intervention : habillage de mur d’enceinte
Localisation : Du 96 au 106 boulevard Raspail et mur a  l’angle rue Notre-Dame des Champs et boulevard Raspail, 75006 Paris
Surface traitée : 200 m2
Maîtrise d’ouvrage : Université Paris Sorbonne
Artiste : Aldric Beckmann, architecte
Coproducteur de l’oeuvre : fonds de dotation Proarti – www.proarti.fr
Entreprise : Sietech
Durée de l’installation : 2 semaines en décembre 2019
Solution utilisée : bardage StoVentec Glass

Téléchargez le communiqué de presse en cliquant sur le lien ci-après : CP_Projet Tangram_Mars 2020

Ou le kit média complet incluant les visuels : Kit média Sto_Oeuvre Tangram